Vous êtes ici : AccueilReportages

Reportages, articles abordant les thèmes de l'artisanat et des artisans

Les baies de portes d'entrée des maisons rurales

Une baie est une ouverture pratiquée dans un mur permettant le passage. Elle peut rester libre ; on parle alors de baie libre ou être fermée par une porte ; on parle, dans ce cas, de baie de porte.
Ce mini-reportage ne s’intéresse qu’aux baies aménagées dans des maisons dite rurales et laisse de côté l’architecture des édifices religieux et administratifs.

Lire la suite...

Un vieux métier toujours d'actualité, le tonnelier

Le métier de tonnelier existe depuis plus de 2 millénaires et est toujours actuel puisque bon nombre d'artisans le pratiquent encore. Si, dans le détail, les techniques ont évolué par rapport aux nouvelles technologies, la conception de base de la barrique ou du tonneau est restée la même et il faut bien reconnaître que seul le maître artisan est capable de mener à terme, à la perfection, ce type de réalisation, grâce à la transmission de la tradition, de génération en génération.

Lire la suite...

Les murs en moellons liés à la chaux.

 

Jusqu'au début du vingtième siècle, chaque région possédait son type de construction propre qui dépendait des traditions locales et des matériaux à disposition sur les lieux-mêmes des constructions ou à proximité immédiate.

A partir de cette période, le béton a fait son apparition et s'est rapidement imposé.

Le but de ce petit reportage n'est pas de retracer les différents modes de construction appliqués à travers les âges mais plutôt de tenter de répondre à la question simple suivante :

Le bâtiment que j'habite est plus que centenaire ; comment a-t-il été construit ?

Lire la suite...

Tavillonneur, ancien métier qui redevient actuel

C’est uniquement oralement et par la pratique que le tavillonneur transmet son savoir-faire ancestral sur les propriétés du bois, la manière de le fendre pour confectionner les bardeaux et la technique extrêmement raffinée de mise en place des bardeaux sur la charpente.

Par m2 de toit, il faut près de 250 tavillons et le savoir-faire subtil du tavillonneur, maître dans l’art d’épouser les irrégularités d’un toit ancien, ce que la tôle ou l’éternit rigide et sans âme interdisent.

Voici donc les aspects spécifiques du métier de tavillonneur qui en font non seulement un art mais aussi une entité réelle de notre patrimoine culturel.

Lire la suite...

Artisanat.ch

Case postale 45
2114 Fleurier
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Copyright : 2003-2019